consequences des maltraitances sur le handicap

Près de 44% des enfants autistes ont subi de la maltraitance, peut importe le type. La maltraitance n'induit pas l'autisme car l'autisme est génétique et se déclare  pré-natal ou post-natal. On naît avec , on ne le devient pas.

si les autistes subissent la maltraitance, c'est aussi parce que s'ils ne décodent pas les intentions des gens, ils sont plus succeptibles d'être la proie de pervers qui profitent de la fragilité de ces personnes là. Les autistes, enfants comme adultes, ne comprennent pas les non dits et ont tendance à être plutôt naïfs. Et la plupart du temps,malgré leur refus, ils sont frappés de mutisme.

les intervenants sociaux sont aussi une vraie machine à broyer car ils séparent des enfants autistes diagnostiqués comme tels ou non, de leurs parents qui sont dénoncés comme souffrant du syndrome de münchhausen. Les parents sont accusés de maltraitances sur leurs enfants. il est dit que la mère cherche à rendre ses enfants malades et dans ce sens pouvoir percevoir des allocations.

L’approche psychanalytique dit que l'autisme est causé par une mère froide et distante, ils disent que tout est la faute de la mère. Et cette pensée a fait beaucoup de dégâts chez les familles d'enfants autistes.
 

une autre sorte de maltraitance est la maltraitance institutionnelle. Près de 80% des autistes n'ont pas accès à l'école. Ils sont parqués dans des institutions, en hôpital psychiatrique, ou sous camisole chimique.. Dans la société, les autistes n'ont presque pas accès à l'emploi car il y la barrière des entretiens d'embauche où il faut savoir décoder les intentions des employeurs, savoir comment se comporter, quoi dire, faire appel à son savoir faire relationnel, parler de soi...ou parfois, l'employeur remarque que la personne autiste ne regarde pas dans les yeux.

 

Dans la bipolarité, les traumatismes de l'enfance sont succeptibles d'accélérer les signes du trouble bipolaire, est un facteur aggravant, et les symptômes apparaissent dans ce cas là de plus en plus tôt. Près de 65% des causes du trouble bipolaire est génétique, mais le restant est du à des facteurs environnementaux. les maltraitances induisent aussi des alternances de phases dépressives et maniaques plus rapide, et déclenchent plus précocement les troubles bipolaires.

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×