Ma page lectrice

Cette page est une page de chroniques. Je veux sur cette page faire un lien entre mes lectures et mon activité d'ecriture. Car l'une ne va pas sans l'autre. je lis enormement, et pas que de la psychologie. J'ai aussi les thrillers, les romans, l'esoterisme et je puise l'inspiration, en lisant les livres des autres quand ces derniers sont excellents pour ma part. Je ferais de cette partie de mon site, une sorte de chronique à ceux qui sont mes puits de sagesse en matière d'inspiration. Car on ne devient pas écrivain si on ne manie pas l'ecriture, et si on n'aime pas lire, si on n'aime pas l'art de manier les mots. 

J'aime beaucoup maupassant, je decouvre l'art de la nouvelle. Je m'y essaie. J'espère qu'avec le temps, je prendrais du galon comme tous ceux qui m'ont précédé et qui maintenant sont mes héros et sont à la tete des ventes.  Je vais vous presenter alors mes lectures. Mes romans. Je laisse ici la place aussi à des auteurs autoédités, qui sont aussi des auteurs de talents.

 

GemmaPrès de huit-cents personnalités du monde entier ont déjà séjourné aux Étoiles lorsque survient un événement risquant de remettre en cause l’existence de la clinique secrète : la naissance d’un bébé si parfaitement anormal qu’on le croirait venu d’une autre galaxie. Quelle vie l’attend ? L’exposition de sa difformité ? Une existence d’ermite ? La seule solution acceptable est de l’opérer pour le rendre semblable aux autres humains. Bruno le sait et n’en démordra pas. Mais parviendra-t-il à en convaincre les parents ? Et aura-t-il l’aval de la Justice et de la Médecine pour mener à bien son ambitieux projet ?

https://www.librinova.com/librairie/jean-pierre-mabille/gemma

 

Maria vient de donner naissance à Jean-Roger. Mais c'est un être pour le moins étrange. Elle est l'une des personnalités qui se cache derrière une clinique, Les étoiles, une clinique très spéciale qui accueille et fait de la chirurgie à ceux et celles qui ne veulent pas que ça se sache. Maria a donné naissance à un être bicéphale. Dès lors , se tisse une histoire mêlant éthique, amour, et folie pour un être au cœur des esprits de chacun. Bruno, Daniel, chirurgiens et fondateurs de la clinique vont à la limite de la légalité devoir prendre des décisions quant à l'avenir de cet être. Avec l'aide de l'infirmière Lydie, ils apprendront le rôle de parents, avec un être qui devra tôt ou tard apprendre à choisir la bonne décision quant à sa singularité. Une clinique qui cache des personnalités, un couple qui cache un enfant au monde.... ce roman très bien écrit se lie facilement et pas que. Il interroge la normalité et la difformité, l'éthique, la science et aussi l'apparence de chacun. Quand est on normal? Pourquoi tant d'intérêts à être comme les autres? Qu'est ce qui définit un être humain? Son apparence? ou sa personnalité? Jusqu'où pousserons nous les limites du corps et de sa transformation pour être accepté de tous? 

Le couple interroge toutes ces questions en cherchant à soustraire la différence au monde. Était ce la bonne décision? 

Nous attendons la date fatidique avec impatience quant à savoir si Jean Roger prendra la bonne décision sur son sort? 

J'ai beaucoup aimé le livre. j'ai eu quelques difficultés à m'y plonger au début mais ça se lit facilement et j'ai pu m'imprégner des personnes auxquels j'avais du mal à accrocher au début. Ce livre déroute car il est à la frontière de ce que l'on peut faire avec le corps humain et interroge sur ce qu'on est près à accepter pour ne pas être rejeté. Il y a aussi de bonnes références sur l'éducation, Dolto, Montessori...un récit documenté et palpitant. 

 

 

Entraves

Emma, à la suite d'une tentative de suicide, se retrouve internée en hôpital psychiatrique. 
Comment sa vie si bien réglée de mère de famille a-t-elle pu basculer du jour au lendemain ? 
Dans ce lieu de pénitence, elle s’efforce de comprendre. 
Elle est convaincue que son mari l’a manipulée. À moins qu’elle n’ait des choses à cacher… 
Très vite, tout dérape.
Tiraillée entre sa conscience et le discours tranquillisant de son psychiatre, elle doute. À qui faire confiance ? 
Alternant flash-back et scènes d'hôpital, Entraves décrit un monde où la perversion n’est pas forcément là où on l’attend et la lucidité pas davantage...
Et si c'était elle la responsable ?
Un roman noir, diaboliquement rythmé, sur la perversion narcissique, la manipulation et la psychiatrie.

http://www.amazon.fr/Entraves-perversion-narcissique-COIN-Alexandra/dp/295624700X/

Un livre que j'ai apprécié et qui nous tient en haleine du début à la fin, et qui nous plonge dans les méandres de la psychiatrie. On tombe dedans mais on ne sait pas si on se relèvera. On a peur pour la protagoniste. Le thème me tient à coeur et la manipulation est tout choisi. Comment peut on se sorti de tout cela. L'auteure tient bien le lecteur jusqu'au bout. Je crois que j'en ai pas beaucoup lu d'aussi bon. Le melanges des differents points de vus est appreciable. Un roman dont on ne sort pas indemne. 

 

Livres

Jeune femme de 28 ans, Maurelle s’épanouit dans sa vie entre Maxime, son compagnon, et une profession exaltante. Cependant, leur relation risque de se détériorer lorsque Maurelle attend un heureux événement. Cette maternité la confronte aux vieux démons affrontés pendant son enfance, alors qu'elle vivait auprès de sa mère foncièrement toxique !

Apeurée par ses pires cauchemars, Maurelle, accompagnée de sa meilleure amie Éloïse, se réfugie chez son père pour réfléchir à cette démoralisante contradiction.

La venue de Maxime décide cette future maman, soutenue par son entourage, à lui dévoiler son passé et ses craintes. Reproduira-t-elle l’environnement familial connu? Deviendra-t-elle un parent distant et isolé? À moins de trouver un exutoire pour envisager la vie désiréedepuis son enfance? Pourra-t-elle compter sur Maxime? Et, par-dessus tout, gardera-t-elle cet enfant ?

http://www.amazon.fr/dp/295705891X/ref=pe_1636431_66412821_cm_rv_eml_rv0_dp

j'ai commencé l'histoire mais même si j'ai réussi à me plonger dedans dans la première partie, la seconde partie où le couple se voit et où les documents sont énoncés et relatés devant la famille pour parler de l'enfance de maurelle manquent totalement de naturelle tout comme les dialogues entre Maurelle et son mari. le sujet est pourtant un sujet grave mais je pense qu'il aurait fallu le formuler autrement. je n'ai pas trop compris non plus la relation qu'entretenait l'amie de Maurelle avec le père de celle ci, la différence d'âge, je n'ai trouvé cela non plus très clair. ni très vraisemblable comme si il se tapait une petite jeunette. ce qui peut se faire, bien sur, mais, j'ai trouvé cette relation un peu hors de propos.

 

Agate

Dans un petit village, quelque part en France, Marie-Louise, une vieille dame presque centenaire, disparaît en léguant à celui qui s’occupe de son jardin, Mathieu Lambert, un appartement qu’elle possédait à Paris et qui est demeuré inoccupé depuis 1943.

Mathieu ne sait pas pourquoi il a hérité ce bien et va découvrir petit à petit les composantes du passé de sa bienfaitrice et, par voie de conséquence, de son propre passé.

Construit à partir d’une succession d’allers-retours dans le temps, à différentes dates clés du passé, « Une agate rouge sang » tient le lecteur en haleine du début à la fin en lui permettant de démêler progressivement le fil de l’intrigue, chaque chapitre apportant une pièce supplémentaire à la reconstitution du puzzle.

http://www.amazon.fr/agate-rouge-sang-Fr%C3%A9d%C3%A9rick-Maur%C3%A8s/dp/1673223486/

Nous sommes plongés dans une intrigue qui se compose comme un puzzle, Nous sommes en 2017, à la mort de Madame Marie louise, voisine de Mathieu, dont le dèces affecte beaucoup l'homme.  qui est plongé dans ses souvenirs, puisqu'il a été souvent en lien avec cette femme au cours de sa vie, partageant ses reussites scolaires, s'occupant de son jardin, lpartageant plus qu'il ne partageait avec sa propre mère dont il ne sentait poindre aucune emotion chez elle. Madame mMaerie Louise savait cette chhaleur chez elle que n'avait pas sa prpre mère, et la douleur l'etreint à sa perte bine qu'elle sooit quasiement centenaire à son enterrement. Il herite d'un appartement sur Paris.  Madame Marie Louise n'a jamais eu d'enfant mais seulement neuveux et niece, il  ne comprend pas pourquoi il herite de cette appartement. Et  pourquoi cet endroit semble etre abadonné depuis la guerre de 39-45 ? Il retrouve des lettres.

Nous naviguons le long du roman dans le passé et le present, au gré des envies et anecdotes du narrateur, et c'est comme des pieces qui s'emboitent au fur et à mesure, des personnages qui ne semblent pas se connaitre mais qui semble-il ont un lien, mais lequel. L'auteur nous tient en haleine tout le long du roman dans un récit sur un fond historique au temps de la resistance de la seconde guerre mondiale et une histoire de d'amour et de revanche, Madame Marie Louise est amoureuse d'un homme allemand qui rejoint le camp des nazis, mais je ne vous en dis pas plus. L'auteur nous balade, et nous questionne en nous donnant envie d'en savoir plus pour connaitre qui est qui et qui est avec qui? Quel lien particulier à Madame Marie louise avec Mathieu? 

L'auteur traite avec bouleversement le sujet du nazisme et avec subtilité , autant que celui de la resistance, c'est un roman bien maitrisé qui parle de secret de famille enfouie, une chasse au trésor découvert à la mort d'une femme, evidemment , helas. C'est un sujet bien maitrisé, subtillement et avec merveille. Les indices sont là, j'ai emis mes hypothèses tout au long du roman pour savoir qui est en lien avec qui  et j'ai été suprise par la fin, , ce fut un emerveillement. La langue est maitrisé avec beauté. 

Un roman que j'ai commencé sans jamais reussir à m'arreter sans savoir la fin! Un autreur qui nous tient en haleine du debut à la fin. Merci à l'auteur de nous avoir emené dans son univers qui rend hommage à ces héros de guerre et fait place à ce travail de mémoire de guerre et à la resistance. 

 

Battue

De septembre 2000 à mai 2002, Virginie Vanos a été violentée. Battue, torturée, humiliée... Mais aujourd'hui, pour rien au monde, elle ne veut rester confinée dans son statut de victime, c'est pour cela que elle a choisi de témoigner... avec ironie et un maximum d'humour... noir.

www.amazon.fr/Battue-Virginie-Vanos/dp/2332551026/

Battue, un mot pour dénoncer l'enfer qu'a vécu Virginie durant dix huit mois avec Reza. Elle dénonce les humiliations, les coups, les maltraitances, les perversités, auprès d'un homme sournois, alcoolique drogué et violent, qui n'aura de cesse de la pousser à bout. Elle est seule avec une belle famille aussi haineuse et tyrannique que son conjoint. 

Virginie est comédienne, et Reza photographe. Elle se laissera bernée, volée par cet homme qui n'aura de cesse de vouloir la détruire à petit feu. parce c'est ce qu'il se passe. Virginie fait peur à voir. Les stigmates de la violence au quotidien sont visibles. ET Elle est comme toutes femmes victimes de violences conjugales affaiblie par les coups. 

Mais l'originalité de ce témoignage vient que le lecteur, au lieu de découvrir un personnage soumis déployant une énumération de plaintes et larmoiement, découvre une femme avec un humour décapant. Virginie ne s'apitoie pas sur son sort. Elle est une battante. Elle n'a pas l'intention de se laisser faire et veut tirer sa révérence avec beauté et savourer sa vengeance. 

La vengeance est un plat qui se mange froid. 

Elle trouvera un jour à bout après un acte manqué une main tendue, son frère. et la parole se dénouera. 

Tel un match, les coups reçus par Reza sont renvoyés à l'expéditeur. 

La lecture, loin d'être un mélodrame, est vive et fluide, facile à lire et donne une certaine légèreté à un sujet d'actualité si difficile à aborder et si grave, mais dont le fond est le même. On voit les dessous de la violence conjugale, les coups bas, les ruptures et les revirements sans fin. On a envie à certains moment de hurler à la victime "mais fuis, pourquoi restes tu? " et de la tirer par le bras alors que son bourreau continue à l'enfoncer. "Pourquoi restes tu? " Pourquoi les femmes restent-elles avec leurs bourreaux ? 

Mais ce n'est qu'à la fin que l'on comprend l'enjeu de cette lutte, un jeu d'echec où il n'y a qu'un seul vainqueur. 

 

Capture 20

Une vieille dame peut-elle encore envisager librement son avenir ? Les prisons sont-elles toujours faites de murs ? La famille est-elle forcément un cocon douillet et sûr ? Peut-on se fier à nos perceptions pour nous rendre fidèlement compte de la réalité ? Autant de questionnements illustrés au fil des pages de ce recueil, dont les personnages traversent des épreuves tragiques, avec leurs forces et leurs failles. Et s’en relèvent… parfois.
Découvrez leurs histoires émouvantes, leurs luttes et leurs révoltes.

 

https://www.amazon.fr/Bless%C3%A9s-Recueil-nouvelles-Juliana-Lyn-ebook/dp/B08PBVHNKS/

 

Blessés retrace des parcours de vie de personnages pour qui un jour, un instant tout bascule. Une rencontre, une parole, un regard, une découverte et p'us jamais ne sera comme avant. Des vies difficiles, des personnages dont le corps et les vies portent les stigmates de souffrances que l'auteur sait très bien retranscrire même lorsque l'horreur se produit, que l'inadmissible, que le meurtre se produit, on arrive à éprouver de l'empathie pour ces protagonistes qui déroulent leur vie. Chaque histoire est unique mais elles ont en commun la blessure interne souvent invisible des gens. Blessés traduit avec humilité l'âme humaine et sa complexité avec pudeur et avec sensibilité. Des enfants oubliés par leurs parents, une grand mère qu'on dit sénile, une femme anorexique, ou une autre victime de violence conjugale, une enfant malade,  un mari jaloux, une sœur qui viefnt de tuer de sang froid sa famille... Dont la fin nous laisse perplexe. Chaque cas est différent et on en redemande encore et encore tant l'être humain est complexe et la multiplicité des souffrances pourrait est narrée.

 

Lis moi 1Hugues Hermann est un professionnel de l’édition. Il est 14h03 très précisément et il étudie un manuscrit dans son bureau sombre,
à côté de sa lampe allumée, toujours quand’il lit. La romancière don’t il découvre la plume pour la première fois a piqué sa curiosité.
Un titre attrape-coeur.
Des personnages bien campés.
Des mots qui exorcisent un passé douloureux.
Et une femme au double prénom.
L’éditeur est happé par ce thriller-suspens qui remonte le temps et précipite l’héroïne centrale aux perceptions troubles vers une ultime vérité.
Mais pourquoi son propre nom apparaît-il dans l’histoire ? Il a tout l’après-midi pour le découvrir.
...
Quand son instinct lui hurle que la fiction flirte dangereusement avec la réalité, il est trop tard. S’il veut sauver sa famille, il ne lui reste qu’une option.

https://www.amazon.fr/LIS-MOI-thriller-suspens-French-France-ARNAUD-ebook/dp/B08PL2NQN8

Lis-moi est un thriller qui commence par la vie d'un homme, Hugues Hermann, éditeur aux éditions Lamartine.Il  a entre ses mains un manuscrit. Sa curiosité est piquée à vif lorsque son nom est cité dans ce dernier. Alors il s'y plonge sans savoir où cela va le mener. Peu à peu, nous voilà dans l'histoire d'une femme qui a le don de se dupliquer en deux personnages distinctes, avec une quete ultime, celle de rentrer dans la maison d'edition à la recherche d'une verité. Comme une veritable chasse au trésor, un travail d'enquetrice, dans le monde d'edition où nous sommes peu à peu plongés, où nous en découvrons les dessous, nous voyons  les pièces d'un puzzle s'assembler que semble distiller la romancière à son éditeur. Mais quelle vérité? Sa quete est aussi la notre. Nous la découvrons au fil des pages où la fiction se mele avec la vérité. Nous découvrons des personnages complexes et celle que nous croyons emblematique et si réelle, celle en qui nous aurions envie le plus de nous raccrocher, celle qui nous provoquera autant d'emotion et d'empathie, n'est pas celle que l'on croit. Quelle est la part de réelle et la part d'imaginaire dans cette oeuvre? C'est tout l'art de ce livre. Car il faut le lire jusqu'au bout pour savoir qui est qui et ce qu'il adviendra de l'éditeur qui tient entre ses mains son destin en lisant la fin de ce livre. 

 

SouvenirsJade est une brillante étudiante en journalisme, elle a 25 ans et ne veut aucun homme dans sa vie. Sauf que … elle ne se souvient de rien !
Totalement amnésique suite à un accident de parapente qui aurait pu la tuer, elle décide de réintégrer son ancienne vie. Elle va découvrir des facettes d’elle-même qu’elle va détester et fera tout pour retrouver ses souvenirs.
À ses risques et périls…"
"Souvenirs Introuvables" est le premier tome d'une série de romans courts écrits par Laura Wilhelm. Elle est également l'auteur de la saga de romance paranormale "Azmel" publiée chez Sudarènes Éditions.

https://www.amazon.fr/dp/B07L2Z5DLG/

Ce roman court, commence par le réveil d'une jeune femme accidentée à la suite d'une descente en parapente. Elle va découvrir peu à peu son entourage, ce qui a pu faire sa vie avant l'accident, et ce qu'elle a pu être avant. Mais elle comprend dès lors qu'elle doit accepter de recevoir ce qu'on veut bien lui donner et elle réalise quelle doit elle même faire sa propre enquête. Car elle ne doit faire confiance à personne. Pourquoi repousse-t-elle les hommes? Pourquoi veut on la tuer? Pourquoi est-elle si inaccessible? Ce petit bijou est aussi court que captivant. Et on en redemande. En peu de mots, l'auteur sait nous faire plonger d'emblée dans le cœur de l'action, avec des mots simples. L'héroïne est attachante, on ressent son angoisse et ses émotions. Il y a pleins de rebondissements, des découvertes au fil des pages. J'ai adoré.

Souvenirs2

"Antoine est un homme de vingt-six ans au passé douloureux mais qui a su se reprendre en main et se tracer un bel avenir.Ce n’est qu’après un tragique événement qu’il va découvrir l’existence de sa sœur : Jade Beaumont.Entre omissions et demi-vérités, il fera tout pour se rapprocher d’elle, quitte à s’éloigner de la personne qui a le plus d’importance dans sa vie… quitte à devenir quelqu’un qu’il n’est pas.Attention aux jeux dangereux … À vouloir voler trop près du soleil, on finit par se brûler les ailes

https://www.amazon.fr/Souvenirs-Introuvables-Antoine-Laura-Wilhelm/dp/1091262608/

 

Après la lecture du tome 1, je n'avais q'une envie, lire le second tome de cette petite saga familiale, dont les personnages sont aussi touchants que changeants. Nous retrouvons dans le tome 2, Antoine, jeune homme de vingt six ans, effondré par la perte de sa mère et qui decouvre à ce moment là que son vrai père n'est pas mort, et qu'il a une famille. Blessé de cet abandon, il va fromanter une vengeance, en prenant le risque de briser ce qu'il a de plus cher, une vie de famille stable, pour pouvoir approcher son père en se liant à sa demi soeur Jade.

Nous decouvrons les origines de la rencontre de ces deux personnages que nous avions vu au tome 1 et l'auteur nous offre une toute autre vision de leur personnalité. Une Jade que nous n'aurions pas cru etre ainsi, se revele sous un autre jour. Les évènements s'enchainent, les peripeties nous tiennent en haleine. Et aussi court que soit ce roman, nous en redemandons. l'ecriture est fluide et facile à lire, on aurait presque envie que cela ne finisse pas. Chaque personnage est tout aussi attachant l'un que l'autre quelque soit ses defauts, et sa colère. cela le rend plus humain. Nous plongeons dans leur dilemne, et leur moment de doute. J'aime que au fil du recit, celui ci soit focalisé sur le point de vue d'un personnage, nous avons une vision diffrerente des choses et des protagonistes, et ela les rend plus enigmatiques et plus complexes.

Le seul regret, que cela soit si court! Vivement le troisième tome.

 

IndesirableDiane Lazure voit le jour en 1979 dans une famille chargée d’un siècle d’histoire européenne, entre des parents aimants et Baptiste, un « frère » de vingt ans son aîné, diabolique et peut-être assassin.

Brillante informaticienne, entourée d’une bande d’amis aussi sincères que loufoques, Diane manque pourtant cruellement de confiance en elle, ayant appris à se détester à travers le regard et les actes de Baptiste.

La saga familiale tourne au thriller lorsque Diane décide de ne plus rien attendre de ce faux frère.

La vengeance est un plat qui se mange parfois épicé....

https://www.amazon.fr/Ind%C3%A9sirable-Virginie-Vanos-ebook/dp/B08HDNP417/

Comme une saga familiale, nous entrons dans l'histoire d'une famille avec ses secrets et ses dangers. Virginie Vanos tisse sa toile et nous emmene là où elle le désire et elle le fait brillemment. Tel un thriller sur fond de psychologie, l'auteure sublime les personnages avec des descriptions à en faire palir parfois les romans d'horreur quand des scenes d'accouchement sont decrites avec tellement de details qu'on en defaillirait. 

Diane Lazure nait dans une famille qui a adopté Baptiste, son presque demi frere dont les parents sont morts d'un accident, mais dont les origines restent encore à prouver. Car Baptiste n'est pas un ange. De vingt ans son ainé, il est d'une jalousie maladive et d'une perversité indeniable, et qui se trouve dans son passage (comme ses jumeaux qui auraient du naitre) sera maudit et tué. Diane ne fera pas exception. Elle est une indesirable et Baptiste n'aura de cesse de lui mettre des batons dans les roues, toute la vie durant, tel machiavel, et fera tout pour l'avoir à l'usure et la detruire. 

Mais Diane a de la ressource. Elle a beau etre peu sure d'elle, elle ne se laisse pas faire. Elle deviendra une brillante informaticienne, et confondra le père Baptiste et ses enfants dans leur tentation à l'aneantir. 

Sous forme chronologique, nous voyons defiler la vie de cette famille au fil des années, et celle de Diane qui tente de survivre à la perversité sans limite de son demi frere et de ses accolites, jusqu'à l'overdose, jusqu'à la revanche. 

J'avoue que j'ai été surprise de la fin, mais j'ai adoré ce livre tout comme j'ai adoré le premier livre de Virginie Vanos. La lecture est facile et pleine de rebondissement. On se sent pris par l'angoisse, comme etouffé par les tenebres vehiculés par l'etre malefique qu'est Baptiste. On se demande parfois comment Diane peut encore tenir et trouver une solution face a une personne qui complote grace à de multitudes stratagemes pour vous detruire , vous aneantir. jusqu'où la méchanceté peut elle aller? On se demande quand Diane craquera. Parce que la méchanceté contamine tout le monde, et sans fin. Quand cela s'arretera-t-elle? 

Un roman haletant, que je conseille sans hesiter. L'auteure m'avait deja surprise dans son premier livre "battue" autobiographie teintée d'humour noir. Ce second livre est accrocheur et demontre un talent inoui pour la psychologie et la tragedie dans un roman qui se lit comme un thriller. Bravo. 

 

Fragments L’image de soi et l’estime de soi se construisent pas à pas. Pierre après pierre. Cécile Lenaud le sait mieux que quiconque. Entre le climat insécurisant du foyer, pourtant aimant, qui la voit grandir et l’environnement délétère du collège où ses pairs l’agonisent d’insultes, elle se construit bon an mal an. Elle est au seuil de la quarantaine lorsque, du jour au lendemain, sous l’effet de trois relations toxiques nouées une à une dont la somme produira une avalanche de traumas, cet équilibre acquis à la force des poignets s’effondre. Angoisse, pleurs, épuisement, confusion mentale. Deux crises d’une violence inouïe, l’une intrapsychique, l’autre existentielle, éclatent. Deux crises assorties d’une expérience spirituelle profonde qui, depuis les ténèbres, la guidera vers la lumière et dont elle accepte de nous livrer ici quelques fragments.

https://editions-sydney-laurent.fr/livre/fragments-dexperience/

Un livre écrit par une psychologue avertie qui dénonce la perversion narcissique que l'auteur a rencontré dans sa vie à plusieurs reprises qu'elle analyse avec soin et recul. Elle commence  son histoire par une enfance difficile avec une mère qu'elle tente d'excuser, malade car elle pense que ses parents ont fait leur possible. une passion pour son idole Jean jacques Goldman, avant de se lancer dans la vie active où elle rencontre ses premieres difficultés et les premieres manipulations d'une collègue. Les successions d'epreuves tant dans sa vie active que dans sa vie associative en club de tennis où elle vit aussi des manipulations qu'elle decouvre peu à peu ont raison d'elle. C'est à travers la découverte de la foi qu'elle prend appui et se relève peu à peu. Un recit singulier et original. 

L'auteur se demarque dans le fait qu'elle analyse comme une psychologue, et nous interpelle au sein meme du recit en nous parlant. Le recit traine parfois en longueur à certains chapitres, notamment celui du blame de Daniel, employé de l'association de tennis, qui s'etale et gagnerait à etre plus concis. 

Le recit , bien que fort interessant manque parfois de coherence dans son ensemble, dans le mélange des genres. On ne sait pas si c'est un rapport psychologique, un recit mystique, un etalage de versets ou de mails pour prouver au lecteur de la veracité de faits que tente de nous prouver l'auteure par son analyse, empechant le lecteur par moment de s'imaginer ce que ressentait l'auteure à ce moment là de l'analyse. Point trop n'en faut. L'auteure en a trop mis, trop fait. Les chapitres ne se ressemblent pas et auraient gagné en coherence dans la forme. 

En somme, un recit qui a du potentiel, mais qui gagnerait à etre retravailler. Pas tant dans le fond, mais dans la forme. 

 

Point de fuite

Qui n’a jamais ressenti le besoin de s’échapper un peu du quotidien ?

Modèle d’organisation et maman multitâche, Valentine est assistante dentaire et mère d’une petite fille de six ans. Son mari voyage beaucoup pour le travail, ce qui n’empêche pas la jeune femme de mener de front sa vie familiale et professionnelle avec succès. Du moins le croit-elle… Quand la petite Livia intègre l’école primaire, elle s’éloigne progressivement de sa mère. Le vide que cela crée dans la vie de Valentine est le premier grain de sable dans les rouages d’une existence qu’elle croyait fonctionner parfaitement. Parallèlement, elle fait la connaissance d’Alban, un résident de la maison de retraite voisine. Au fil de ses visites, elle se lie d’amitié avec le vieil homme et, grâce aux récits passionnants de ce dernier, elle entre dans un autre univers. Mais Alban est-il vraiment celui qu’il prétend être ? Quel est le mystère qui se dégage de cet individu si prévenant ?

À travers l’histoire de Valentine, Point de fuite évoque la difficulté et le stress que représente le fait d’être parent, à une époque et dans une société où l’on incite les individus à être disponibles, productifs et compétents à tous les niveaux.

https://www.librinova.com/librairie/pauline-giovanolla/point-de-fuite

Valentine, maman emerite, gère le quotidien comme il se doit, et se retrouve bousculée lorsque sa fille de six ans rentre en maternelle. Assistante dentaire, jonglant son role de femme, mère et d'employée, elle se retrouve devant sa propre solitude. Elle gère sa fille, ses crises, ses pleurs, ses joies. Sa fille a de moins en moins besoin d'elle, grandi. La rencontre d'un vieil homme à la maison de retraite en face de chez elle va changer le cours de son existence et combler ce vide. Le vide que laisse sa fille, le vide que laisse son mari qui part en voyage d'affaire. Elle se lie d'amitié avec ce personnage passionnant qui va reveler des facettes sombres peu à peu de de sa vie. La fille de Valentine le rencontrera aussi. Mais plus elle cherche à en savoir sur lui, plus elle decouvrira qu'il n'est pas ce qu'il parait etre. Un livre qui parle des difficultés d'etre mère, etre parents, et du poids du quotidien, L'auteure denonce tout à la fois le poids d'etre parent, la culpabilité, la volonté de perfection qui n'est pas de ce monde, les erreurs, tout en denonçant l'horreur des abus. Il n'est pas facile d'etre parents. Ce recit en est l'exemple parfait. C'est un recit emouvant, plein de sensibilité. 

 

Rien de graveAdeline, la cinquantaine, deux enfants, en couple avec Pascal, s’accommode parfaitement de son existence monotone de petite-bourgeoise provinciale.
Un jour, toutefois, une révélation inattendue ébranle profondément les certitudes de la mère de famille.
Peu après, Adeline disparaît.
Dès lors, les questions se posent et les masques tombent.
Puis, les événements s’enchaînent et les rebondissements se multiplient.
Les drames surgissent ; la mort rôde.
Toute une famille est subitement entraînée dans un tourbillon insensé dont chaque membre, à sa manière, devra tenter d’échapper.
Toutefois, quoi que l’on décide, quoi que l’on fasse, rien ne s’arrête jamais !

Rien de grave, je t’assure : le récit palpitant d’une intrigue familiale aux allures de thriller.

https://www.bod.fr/librairie/rien-de-grave-je-tassure-jean-luc-rogge-9782322252909

Un livre qui se lit comme un thriller, palpitant, du début à la fin. Une descente dans l'univers familial d'une famille comme les autres, celle d'une femme Adeline qui a la cinquantaine, en couple avec Pascal, pour qui tout semble aller bien, deux enfants Paul et Louise. Un évènement, un grain de sable enraille la machine et Adeline disparait. Le roman s'enchaine comme une chasse au trésor, alternant les points de vue des différents protagonistes. On s'accroche, on halète, on tente de reprendre sa respiration. Où est Adeline? Chacun a sa vérité , même celle de Adeline qui a fui pour ses propres raisons. La vérité n'est pas ce qu'elle parait être. Le roman se décompose en deux parties. La seconde partie est celle de sa fille, Louise, qui quitte tout pour s'installer dans ce qui ressemble à une auberge pour accueillir les pèlerins, en Espagne. Elle fait des rencontres, notamment un homme Javier , et sa fille handicapée Alejandra . Mais ce qui semble récurrent dans ce livre, c'est que chacun ne semble pas ce qu'il parait être, et la tournure des évènements dérape. 

Le roman se lit avec facilité, les phrases sont fluides, nous sommes attirés par l'intrigue et le parcours des protagonistes. Le narrateur nous tient en haleine. Les personnages ont chacun leur sensibilité et leur personnalité, ils ont de la profondeur et une cohérence. Un auteur qui semble nous dire que même dans une famille en soit des plus simples, peut déraper, peut être amener à se poser des questions et à voir les choses autrement. Et nous lecteurs aussi nous sommes happés par ces questions. Que ferions nous le jour où ce petit grain de sable enraillera la machine? 

AmiesMes trois meilleures amies est un livre qui vous emmène au plus profond de la pire des prisons : notre tête.
Jérémy est un papa et un mari comblé. Pourtant il traîne avec lui un lourd passé. Un concours de circonstances va le faire sombrer peu à peu dans la dépression et l'alcoolisme.
Découvrez son histoire, son combat, sa chute dans la folie, ses victoires et ses défaites.
Ce livre est une fiction pour public averti. Une histoire crue, oppressante et sans tabou.
Au-delà de la fiction, cet ouvrage a pour vocation d'aider les malades à comprendre leurs maux et les différents moyens de s'en sortir. Il permet également aux proches qui sont des victimes collatérales de mieux comprendre le fonctionnement d'un esprit malade.
Une fiction passionnante pour les amateurs du genre mais également une aide parfois méconnue pour les trop nombreuses victimes.

https://www.amazon.fr/trois-meilleures-amies-Jean-Baptiste-Engler/dp/2956789414/

Qui est maitre de son destin? tout semble sourire à Jeremy. Une famille, une nouvelle maison, une promotion, une femme aimante. Mais c'est la chute. Un diagnostic. La dépression. Et c'est l'enchainement. La psychologue lui demande d'écrire. Il écrit à ses trois nouvelles amies : la dépression, l'alcool, et la clope. Amies qui pour certaines sont de longues dates. Mais il ouvre les yeux. Il a peur. Il fait une thérapie et se plonge dans un passé douloureux. Ressemble-t-il à son père? Aura-t-il une fin aussi sinistre que la sienne? Il se bat contre la maladie. 

L'auteur nous fait plonger dans le combat de cet homme aux prises de cette maladie sournoise aux mille facettes, addictions hallucinations, pensées suicidaires, culpabilité. On lit avidement ce récit, mi- roman, mi-témoignage, afin de savoir si cet homme, Jeremy va s'en sortir, s'il vaincra l'alcool, le combat contre la maladie, si finalement, il aura la même destinée que son père. Pouvons-nous changer le cours de notre vie ou subissons la? C'est ce que semble dire ce livre. J'ai beaucoup aimé. Il met en avant beaucoup d'aspects de la maladie dont on ignore parfois les caractéristiques, les pensées des personnages sont très proches de la réalité. Le sujet est maitrisé. Ce livre est à recommandé pour ceux qui s'intéressent à la maladie de la dépression. 

 

CarolineCaroline se réveille à l’hôpital, complètement amnésique. Qui est-elle ? Que s’est-il passé ? Alors qu’elle commence à se reconstruire une identité et qu’elle réapprend à connaître ses proches, elle retrouve peu à peu les clés du bonheur, de son bonheur. Mais survivra-t-elle seulement pour en profiter ? Miraculée de la médecine, elle va vite devoir de nouveau lutter pour vivre, victime de la plus terrifiante des conspirations.

https://www.amazon.com/Moi-Caroline-French-Yann-Malaud-ebook/dp/B08VJD26QN

Un roman dont on n'en sort pas indemne et qui questionne sur des thèmes de bio éthique au bord de la science fiction. Caroline est amnésique, elle ne sait pas ce qu'elle fait là, au réveil de l'hôpital, ni qui est elle. C'est un long cheminement pour découvrir des souvenirs, des visages, des sensations. A-t-elle déjà été touchée? A-t-elle déjà aimé? Qui est son mari? Pourquoi ne ressent elle rien à ses cotés? Elle doit faire confiance à ses sensations, à ses songes. Qui est ce petit Roberto et Maria? Peu à peu, on découvre que chacun n'est pas ce qu'il semble être et qu'un plan presque machiavélique a été fomenté autour de son opération et de ses enjeux... Le mystère s'épaissit et fait place à l'horreur. 

La lecture m'a beaucoup interrogé car je ne lis pas forcement ce genre de livre à la limite de la science fiction, car il s'agit bien de cela. Sans dévoiler le sujet réel du livre, je dirais que l'auteur nous questionne sur un sujet bien plus vaste qu'une simple opération chirurgicale. Un livre qui questionne sur le fondement même de notre identité personnelle. Est ce nos souvenirs? Ou ceux que nous construisons? Qui fait que nous sommes nous? Caroline se réveille sans aucune identité. Comment peut on vivre, côtoyer son mari et ses parents quand on ne sait même pas qui ils sont? Quel est le fondement de notre identité? Notre nom? Notre prénom? Un visage ? Qui fait que nous sommes ce que nous sommes? Une histoire qui semble étayée par une recherche approfondie en la matière, le sujet semble bien maitrisé. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. 

 

EtoilesMiia est finlandaise. À sept ans, elle adore lire, car les histoires lui ouvrent les portes d'un monde fantastique qui lui permet d'oublier, l'espace d'un instant, la terrible maladie contre laquelle elle lutte de toutes ses forces : la leucémie. Dans ses livres de contes, elle a découvert un pays extraordinaire : la Provence. Elle s'est persuadée que si elle parcourait le Garlaban à la recherche de la fée Esterelle, qui ne court qu'à la pointe des montagnes, elle trouverait le moyen de guérir. Mais comment entamer un tel voyage quand on n'est qu'une toute petite fille ?
Les étoiles danseront pour toi, une belle aventure humaine et un pur moment d’émotion.

https://www.amazon.fr/%C3%A9toiles-danseront-pour-toi-ebook/dp/B08LX5ZBK3

D'une plume fluide, facile et agréable à lire, l'auteure nous longe dans la vie d'une famille où Miia est frappée par une grave maladie, la leucémie. C'est avec émotion que j'ai lu ce livre, les larmes aux yeux par un sujet difficile à aborder mais que l'auteure a su retranscrire avec poésie. Miia rêve de découvrir la Provence, région qu'elle rêve de découvrir pour replonger dans l'univers qu'elle a tant lu, des auteurs de son enfance comme Alphonse Daudet ou Marcel Pagnol. Ce rêve, elle nous le partage avec tout l'espoir qu'elle y met dedans, celui de rencontrer la fée Esterelle qui pourrait la sauver si elle arrivait à la voir. Nous plongeons dans un monde avec ses conflits et ses espoirs, où l'on découvre peu à peu des personnes que nous rencontrons dans le quotidien et qui peuvent être doué de générosité quand on sait ouvrir son cœur. Ce roman est pleines de petites histoires, dont Miia est avide et qui fait son bonheur, et le notre. La maladie de Miia est prétexte à évoquer la joie de découvrir une région haute en couleurs et en histoires. On sent vivre cette petite fille qui nous émeut, vivre avec des personnages tous aussi attachants les uns que les autres, ce frère Luukas qui protège sa sœur et fera tout pour accomplir son rêve, ces gens la main sur le cœur qui traversent le roman, ce jeune français qui par delà les frontières est touché par le visage d'ange de Miia. C'est une note d'espoir et de gaieté, malgré l'émotion qui nous étreint tout au long de ce livre face à la maladie de cette petite fille. Un moment de tendresse, et de rêves parmi les légendes, la poésie de la langue provençale. 

 

CendresSolveig vient d'avoir dix-huit ans. Cette nuit aurait dû être synonyme de fête et d'insouciance. Mais la canicule en a décidé autrement. Un incendie fait des ravages meurtriers et change le cours de son destin. Pourquoi s'accuser d'un tel drame ? Personne ne semble comprendre. Maître Tévenin, son avocat, et Alice Cassel, chargée de l'expertise, réussiront-ils à décrypter ce mystère ? J'irai souffler sur tes cendres est un roman psychologique qui vous entraîne sur les chemins tortueux de la résilience.

https://www.librinova.com/librairie/emma-blue/j-irai-souffler-sur-tes-cendres-1

Solveig fête ses dix huit ans, avec ses amis. Ses parents sont loin. Ce soir là, il y a un incendie, qui fera une victime : son grand père. Fascinée par le feu depuis longtemps, elle s'accuse d'avoir déclenché l'incendie et d'avoir sciemment voulu tuer son grand père. Pourquoi? Tout l'accuse. Mais peu à peu, cette réalité est peu à peu ébranlée face à la perspicacité de son avocat et d'une experte psychiatre qui tentent de démêler le vrai du faux. Un roman psychologique qui aborde le sujet de l'inceste avec pudeur et en douceur, mêlant les lettres et les pensées de Solveig qui correspond avec un certain Sam. Une intrigue haletante que j'ai lu sans pouvoir m'arrêter. L'héroïne est attachante. On voudrait la faire sortir de son silence, de ce mutisme où elle s'est repliée. Parce que c'est ce silence qui prime, cette prison où elle s'est enfermée. Pour protéger ses proches. Pourquoi veut elle tout porter sur son dos? Les thèmes abordés sont lourds. L'inceste, la vengeance, les problèmes psychologiques, mais décrit avec subtilité sans être choquant. De beaux passages sur la fascination du feu, des descriptions sur la problématique de la nature et de ses dangers, miroirs de l'état psychologique de Solveig, oppressants, étouffants, comme sa détresse, faisant écho à son intériorité. Le feu, sublime symbole pour un roman captivant du début à la fin. 

 

Cavite 1Été 2019.
Alors que la canicule s’abat sur Paris, Thomas, quarante-cinq ans, étouffe.
Accablé par le drame qui le ronge, il vit depuis l’âge de dix ans avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête.
Quand sa femme Caroline le quitte, emportant leur fille Emma avec elle, tout bascule.
Cette fois-ci, il n’y a plus d’échappatoire : s’il veut sortir du gouffre qui le retient prisonnier, Thomas va devoir se replonger dans les événements de son passé et se confronter à nouveau à la douleur.
À un moment ou à un autre, il faut savoir affronter ses démons.

https://www.amazon.fr/Cavit%C3%A9-David-Moquet-ebook/dp/B08GKW7WSK

Thomas est au pied du mur. Sa femme Caroline part avec leur fille Emma. Thomas est un fantome. Tout comme dans son metier d'ecrivain fantome, ainsi le nomme-t-il, ecrivant les biographies des autres. Invisible et avec en lui ses blessures qu'il garde secret. Tout d'abord effondré et pret à faire le grand saut, sa propre mort est evitée alors qu'il apprend la mort de son père après un coup de fil. ce coup de fil qui le plonge dans le passé qu'il voulait fuir. Page après page, nous revoyons l'enfance de Thomas, et l'enfer de la violence conjugale. Ses parents et lui vivovent des emplois scarbeux du père, dans une maison delabrée, la maison de l'horreur. Sur le terrain, un puits, une cavité qui l'attire. Ce puits qui accueillera l'horreur. Dans un roman addictif, court mais sensible et à la lecture facile, L'auteur nous plonge dans les meandres de la violence. Cela suffira-t-il pour Thomas d'ouvrir son coeur pour reconquerir sa femme ? Un sujet sensible qui nous apprend que nous avons tout à perdre de taire nos blessures à ceux qu'on aime, que la delivrance vient de la parole. Le mutisme n'est qu'un autre enfer, le sien et celui des autres. Aimer sa famille, son conjoint, c'est apprendre à lui faire confiance en étant transparent, et fragile. Un roman qui parle des fragilités de l'etre humain et de ce qui peut etre de plus bon et plus noir en lui. 

 

Reviens

Elena n’a pas tout à fait quatorze ans, du moins officiellement. La vie s’étant chargée de la faire grandir au pas de course, c’est sans difficulté qu’elle se fond dans un groupe de jeunes adultes pendant les vacances d’été et qu’elle entame sa première histoire d’amour avec l’un d’eux.

Cette belle rencontre provoquera le tollé et l’incompréhension familiale. Elle marquera pour l’adolescente, le début d’une série de bouleversements psychologiques et de remises en question de sa propre identité.

Comment devenir une femme quand on est encore considérée comme une enfant ? A-t-on seulement le droit d’aimer ?…

https://libre2lire.fr/livres/reviens/

Le sujet m'a interpelé. Une histoire d'amour interdit entre une jeune fille de treize ans, Elena, et un jeune homme de vingt-et-un ans. Le roman se lit avec émotion. Il traite de sujets graves tout au long de la plume de l'auteure, mêlant histoire d'amour avec un grand A, et des questionnements des protagonistes sur l'âge de consentement d'une mineure quand une relation nait de ce qu'il y a de plus naturel entre deux êtres qui se respectent. Elena est en vacances dans un village où elle croit ne pouvoir rencontrer aucun jeune de son âge. Elle a grandi trop vite entre deux parents qui se déchirent, son père qu'elle appelle Le Chef, et sa mère qu'elle nomme par son prénom Louise. le surnom qu'elle donne à ses géniteurs mentionne un problème entre une fille et ses parents. Ce livre relate des relations difficiles entre une fille et sa mère. Elena ne comprend pas que cette dernière ne fasse rien face à la violence de son mari, encore moins quand cette dernière l'abandonne à plusieurs reprises. Elena questionne aussi le lien entre un père et sa fille qui ne veut en aucun cas lui ressembler. Sa peur, être comme lui. Car pendant que ses parents se déchirent dans la maison d'enfance de Louise qu'elle a eu en héritage, Elena poursuit sa vie d'adolescente en rencontrant sur la plage un groupe de jeunes adultes. Elle ment sur son âge pour s'intégrer. Elle fait plus mature. Personne ne se doute de la supercherie. C'est là qu'elle rencontre Tamao. Le père n'est pas de cet avis et lui fera payer. Qu'adviendra-t-il de cette histoire d'amour interdit quand tout le monde autour d'elle ne voit que de simples chiffres qui la sépare de cet  amour ? Cette histoire m'a bouleversé, m'a questionné. les personnages sont attachants. Elena est rebelle et émouvante. Le sujet est d'autant plus sensible que cela peut toucher nombres de personnes, autant ceux qui ont des enfants que des personnes comme Elena, moi, ou d'autres qui ont grandi trop vite et ne se plaisaient qu'à aimer des personnes plus agées que soi. Quel avenir pour ces enfants qui deviennent matures avant l'âge quand tout leur monde autour d'eux s'écroule. Un roman à lire. J'ai adoré. Il est d'actualité. 

 

ChroniquePendant un déménagement, Christelle, hantée par le souvenir d'une relation malsaine dix-sept ans plus tôt, retrouve ses journaux intimes d'adolescente. Au même moment, celui qui a détruit sa vie se plonge lui aussi dans ses écrits de l'époque du lycée.
À travers leurs regards croisés, l'histoire se dessine sous les yeux du lecteur, spectateur impuissant d'une descente aux enfers que tout le monde regarde mais que personne ne voit.
Dans un dialogue intimiste entre la femme et l'adolescente, où le monstre prend lui aussi la parole, la narratrice dissèque les rouages de la manipulation mentale.
Jusqu'où ira cette relation toxique ? Comment se mettent en place les mécanismes d'une emprise ? Peut-on guérir d'avoir croisé la route d'un pervers ? Et surtout, peut-on se remettre de l'humiliation de lui avoir fait confiance ?
 

https://libre2lire.fr/livres/chronique-dune-emprise/

 

Un livre à deux voix où se melent les pensées de Christelle et de Christophe qui dénoncent l'emprise qu'à ce dernier sur Christelle. Christelle est adulte, mère et revient sur son adolescence en découvrant ses journaux intimes d'il y a dix sept ans. Christophe decouvre un livre écrit par Christelle au détour d'un stand. Retour en arrière pour l'un comme pour l'autre. La manipulation. Christophe la veut alors que Christelle est la nouvelle après avoir du changer d'etablissement où elle etait méprisée. Christelle est une adolescente fragile au prises de crises parfois violentes de tétanie. Christophe fait le pari avec un copain qu'il l'aura chopé d'ici octobre avant les vacances. Se tisse une relation malsaine où Christophe, en grand maitre calculateur,  devient indispensable pour Christelle qu'il manipule à sa guise. Leur première fois sème le doute. On se sent étouffé au fur et à mesure que les lignes se dévoilent sur les pensées de chacun. Les crises de Christelle qui tente de reprendre son souffle, cet amour au début ambigu, d'une amitié qui se veut etre indispensable. C'est avec subtilité que l'auteure dénonce les enjeux de la manipulation et le choc de sa découverte au détour d'un fait marquant qui marquera la sortie du déni. Un cri. 

 

Honte« Quand je la vis, ce fut comme un éclair. Mon coeur s'emballa, ma respiration s'accéléra. J'eus la sensation que je ne pourrais plus jamais détourner mes yeux d'elle. Mon Dieu, mais que m'arrivait-il !? ». Ce jour-là, de retour au château familial pour les fêtes de Noël de 1899, Jérôme de Morlonais vient de poser ses yeux sur une femme de sa famille. Il ne le sait pas encore, mais cela va bouleverser sa vie. Ses sentiments troubles contre lesquels il tente de lutter, deviendront bien vite insurmontables et l'emmèneront, peu à peu, sur un chemin qu'il n'avait jamais envisagé : celui de l'émancipation.Morale et amour interdit, devoir et liberté, raison et pulsion... Pris au piège entre la violence de son père et sa passion incestueuse, ce jeune homme de quinze ans devra s'affranchir des principes de la société noble de la Belle Époque et s'émanciper de sa famille, pour pouvoir se révéler à lui-même et vivre sa vie comme il l'entend.

https://www.librinova.com/librairie/clorie-mest/la-passion-de-la-honte-1

J'avoue que ce livre dérange dans le tabou qu'il dénonce mais il est emprunt d'une poésie et de tellement d'émotion qu'on se laisse entrainer dans une histoire d'amour interdite et incestueuse, celle de Jérôme et celle qu'il n'a pas vu depuis qu'il a été admis en internat à Tours vers ses 6 ans. Loin de tous pendant des années, lorsqu'il voit cette femme, il ne peut la voir comme étant sa mère mais comme une amante. Une histoire touchante mêlant inceste, amour et violence conjugale. Un fils qui cherche à sauver sa mère des mains d'un père tyrannique qui régente la vie de tous. 

Ce livre reprend très bien les éléments d'époque, Paris, la bourgeoisie, les mœurs et le patriarche qui décide de tout, jusqu'à marier ses propres enfants et dominer sa femme par la violence. Les coutumes familiales et l'héritage qui s'ensuit. Un beau roman historique où l'on se plonge, qui dérange, imprégné d'une douleur, et de cette impossibilité à l'époque de s'émanciper sans l'accord du patriarche. De notre point vue actuel, cela nous semble d'une violence inouïe, cette perte de liberté que chaque personnage tente d'accéder. Ce roman est très beau, touchant, oppressant parfois tellement le dictateur nous oppresse nous même par l'intermédiaire des personnages qui étouffent eux même dans leur enfer. 

Une belle histoire d'amour, taboue certes, dont on sent que personne n'en sortira indemne, nous compris, qu'on pourrait expliquer par l'éloignement forcé du fils de sa famille qu'il redécouvre après tant d'années. Un livre très long, que j'ai mis longtemps à lire tant il est volumineux et étoffé de détails. Mais d'une sensibilité maitrisée par l'auteur. Le dernier chapitre m'a laissé sur la fin. Personnages très attachants. 

 

Aurevoir

Il croyait connaître son épouse. Mais comment pouvait-il soupçonner ce qu'elle-même ignorait ?

À la suite d'un accident de la route, la vie de Julie et de sa famille vole en éclats. Le choc de l'accident en réveille un autre, cadenassé dans les tréfonds de sa mémoire pendant plusieurs décennies. Entre oubli et vérité cachée, elle découvre qu'elle a sombré dans l'amnésie traumatique pour se préserver de l'innommable. Aidée de Franck, son mari, elle va remonter le fil de son passé.
Parviendront-ils à rassembler tous les morceaux du puzzle de son histoire ? Pourra-t-elle se libérer de ses démons pour, enfin, vivre ?

 

https://www.amazon.fr/Dis-lui-revoir-suspense-psychologique-histoire-ebook/dp/B09826CJFT/

 

Un roman tiré du reel. J'ai senti dès le depart qu'il y avait plus qu'une fiction, cela sentait le vécu. Car ce genre de drames arrive tous les jours, comme le dénonce l'auteure  en nommant des chiffres astronomiques sur son  livre. Car il y a dans la vie, pleins d'autres Julie. Trop d'ailleurs. 

Un roman tiré du réel. J'ai senti dès le départ qu'il y avait plus qu'une fiction, cela sentait le vécu. Car ce genre de drames arrive tous les jours, comme le dénonce l'auteure  en nommant des chiffres astronomiques sur son  livre. Car il y a dans la vie, pleins d'autres Julie. Trop d'ailleurs. 

Cela commence par un accident, mais lorsque la jeune femme se voit dans le miroir, la violence de son passé lui revient par bribes. Un passé d'une violence inimaginable qui donne des frissons dans le dos tant l'horreur transpire dans chaque phrase. Julie petite fille, Julie adolescente, puis adulte. Nous voilà plongée dans une longue autodestruction pour fuir l'horreur. ce que fait la jeune femme qui d'abord plonge dans un mutisme avant que sa mémoire ne s'efface. Son mari se rend compte qu'il ne sait rien d'elle, pas plus que Julie n'en sait sur elle même. Ce qu'ils en savent, c'est que Julie n'a jamais connu son père et sa mère est morte d'un cancer avant d'être placée par la DDASS.

Ce livre aborde avec douleur le problème de la mémoire traumatique, quand la violence d'un traumatisme est tel que l'esprit préfère oublier pour survivre. Le personnage de Julie est attachant, avec ses blessures, elle en reste humaine. Ce livre est puissant car il y parle de la force de l'amour, celui d 'un mari, Franck, et de ceux qui ont jalonné la vie de sa femme, dont il découvre le nom au fur et à mesure de sa quête. Un puzzle qu'il cherche à reconstituer pour sauver sa femme. Un puzzle que reconstitue les protagonistes et ce livre qui livre toutes les facettes d'un même drame. Un livre qui traite de sujets dont l'auteure a la maitrise. Elle sait de quoi elle parle. C'est très réaliste et très bien documenté. 

Même si je n'ai pas vécu les mêmes drames, du oins pas tous, je me suis reconnue sous certains aspects et je peux comprendre que cela n'est pas donné à tous de savoir ce qu'il se passe au plus profond d'une personne quand tout ce qu'elle a voulu occulté transpire par ses pores à chaque moment de sa vie . la mémoire occulte mais le corps dénonce et pousse un cri que le personnage, ou autre personne dans le même cas n'ose pas imaginer, n'ose pas nommer tellement l'horreur est à son summum. L'esprit porte bien des mystères. Bravo de l'avoir retranscrit.

 

InterphoneL’interphone ne fonctionne toujours pas », c’est l’histoire d’une rencontre 2.0 touchante, rageante et déroutante, d’un homme qui tombe amoureux d’un fantasme inaccessible mais qui ne peut pas s’empêcher de s’accrocher.« Il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous », me répétait Célia, la femme dont j’avais toujours rêvé. Un site de rencontres, quelques échanges et puis un premier e-mail : voilà comment elle était entrée dans ma vie. Son passé était compliqué, mon présent n'était pas simple et le hasard semblait prendre un malin plaisir à nous éloigner l'un de l'autre alors que nous n'aspirions qu'à une chose : nous voir enfin.Cependant, au fil des semaines j'étais devenu, bien malgré moi, le héros romantique d'une histoire qui ne parvenait pas à s'écrire, une histoire à laquelle je croyais plus que tout sans tenir compte des railleries et des mises en garde de mes proches.Pourtant...

https://www.amazon.fr/Linterphone-ne-fonctionne-toujours-pas/dp/B08D53GX8P/

Une romance qui s'écrit comme un roman à suspense mais qui est du vécu. Du début à la fin, l'auteur nous tient en haleine, jusqu'au bout où l'épilogue est tout aussi surprenant que ce livre. C'est une histoire dans l'air du temps, au temps des rencontres sur Meetic, via internet et les nouvelles technologies. Une histoire qui peut arriver à n'importe qui est pris au piège par un amour virtuel, le visage de l'autre ne pouvant pas forcement être celui qu'on pense. Pierre, rencontre Célia sur internet. Une belle femme latino. Une de ces femmes que l'on espère avoir dans ces bras tellement elle semble irréelle. Et Célia l'a choisi, lui, cela semble un rêve. Un rêve inatteignable en soi. S'ensuivent des discussions et des rendez vous manqués. Des excuses s'accumulent, Célia pas encore prête, le téléphone qui n'a plus de batterie, l'interphone qui ne fonctionne pas, ou des soucis personnelles, familiales ou gynécologiques... Mais Pierre espère et espère encore retrouver son amoureuse avec qui il correspond sans réussir à la voir. Y arrivera-t-il? Il semble pris dans les filets d'une personne qu'il aime mais qui, par malchance ou parce qu'elle est manipulatrice, a une emprise sur Pierre. Les dialogues sont parfois presque véridiques et on se demande pourquoi il ne jette pas l'éponge? Ce serait la faute à malchance, ou la faute de Pierre.  Parfois, il coupe contact mais ses résolutions ne tiennent pas. Toujours une excuse , puis une autre, des pleurs, des pardons...Aidé d'une amie, il tente de trouver des solutions. Son histoire semble aussi difficile que celle de Célia aux prises par son ex à laquelle elle semble liée. Nous émettons diverses hypothèses. Pourquoi ces rendez vous manqués, ces lapins, parfois à quelques minutes près. Des paroles à la limites du harcèlement, de la relation toxique. On est pris par l'histoire de Pierre, tout comme il l'est lui même sans possibilité d'y mettre fin. Il se dit qu'un jour, il la rencontrera. L'espoir toujours. Un livre qui se lit facilement et addictif. On est plongé dans l'histoire de l'auteur jusqu'à l'issue. La retrouvera-t-elle enfin?

 

DemainEntre tranches de vies, instants de partage, temps de rencontre et moments de fortune, ce livre évoque le quotidien peu ordinaire du monde médico-social. Mort, viol, dépendance, violence, abandon, handicap, complots, folie, sévices, autant de thèmes abordés, autant d’histoires singulières, autant de maux de vie. Ce milieu suscite la curiosité, titille les consciences, appelle aux divergences, mais personne n'ose vraiment l'aborder. Ici, il est mis en lumière.
Vingt histoires plus ou moins légères, ancrées dans la vie, aux multiples dimensions. Ces textes font appels aux émotions, puisent en chacun d’insoupçonnables empathies, bousculent les préjugés, interpellent l’éthique et les valeurs, rattrapent les souvenirs enfouis, mettent en mots la complexité humaine. Le rythme saccadé, tranché et explosif du livre fait échos aux tumultes imprévisibles de la vie ordinaire.



4ème de couverture
Sous le voile opaque de la protection de l’enfance, se tracent des parcours teintés de différence, d'errance, de danger.
Ce livre est un croisement, une rencontre entre ces grandes histoires et nous. Il est le fruit, amer et sucré, d’années de travail dans des structures d’accueil spécialisées, dans une réalité parfois effrayante et toujours émouvante.
Doit-on tout dire pour tout comprendre ? Doit-on s’apitoyer pour faire naître l’empathie ?
Ici, Ingrid décide que non.
Ici règne le beau, la dignité, l'insoupçonnable, le vrai.
Plongez dans les banalités d'un monde mouvementé où l'incohérence est permanente, la justice approximative, la violence sous-jacente, la débrouille ordinaire.

J’ai connu des gosses déchirés par la vie, des familles fracassées par le système, des institutions croulant sous la politique, des équipes à bout de souffle, des chefs impuissants. J’ai connu notre réalité du quotidien.
Je suis éduc’ de foyer,
Je suis éduc’ du handicap,
Je suis éduc’ des quartiers,
éduc passionnée.

https://www.amazon.fr/Cest-qui-demain-ordinaires-sp%C3%A9cialis%C3%A9e/dp/B099C5NMVC

 

Des tranches de vies d'une éducatrice spécialisée de ses débuts à aujourd'hui, mêlées de sa foi, de ses doutes, qui tente de redonner le sourire aux personnes qu'elle accompagne au quotidien, dans des foyers, jusqu'au coin de sa porte. Ce sont vingt textes qui ont chacune leur histoire, tous aussi poétique qu'émouvant. J'ai eu la larme à l'œil pour certains, d'observer cette souffrance qu'on touche du doigt. je me suis reconnue dans d'autres textes. ces jeunes perdus, qui ont traversé tant de déboires et flirté avec l'illégalité, la drogue, les viols, la maltraitance, la violence...ces jeunes, ces enfants qi ont grandi trop vite pour beaucoup. L'auteure nous dévoile le quotidien d'un métier qui est une vocation pas si simple à gérer au quotidien, avec son lot de larmes et d'épuisement, mais aussi de rires, de fêtes. J'y ai retrouvé un peu ce que j'ai moi même vécu dans mon métier d'éducatrice. les problèmes avec les collègues, la solitude parfois, l'incompréhension et la violence même au sein des personnes sensées aider ces jeunes en souffrance. Elle tâtonne, elle gère, et c'est avec brio qu'elle distille une lueur d'espoir dans le cœur des enfants qu'elle accompagne, comme une victoire qui s'octroie jour après jour avec une patience infinie, une douceur d'âme. Des enfants brisées mais qu'on tente de sortir de leur misère pour qu'ils goutent aussi à la joie que peut apporter la vie si on se donne les moyens de les voir. Il y a la noirceur, mais il y a la lumière, une victoire que chacun acquiert jour après jour, pas après pas. c'est ce que démontre les textes, pleins d'espoir. J'ai beaucoup apprécié de me replonger dans ce métier. Vivement la suite.

 

Clones

Et si Dolly n'était pas le premier clone?

Cette nouvelle particulière a été écrite pour vous informer, vous prévenir, du reste de l'histoire. La partie qu'on ne vous a pas montré.
"Ce mail retrouvé sur l'ordinateur du scientifique Emile B. n'a pas encore été ouvert, quelles révélations vous fera-til ?"

https://www.amazon.fr/Clones-face-cach%C3%A9e-laffaire-Dolly-ebook/dp/B099QW93XP

Le récit est haletant, nous plongeons dans l'action dès les premières phrases cherchant par les révélations du personnages à en savoir plus sur l'affaire Dolly et ses mystères. Parce qu'il risque de perdre la vie, Emile, anesthésiste dévoile la face cachée du clonage. Car il y a eu un précédent. Dolly ne fut pas la première. Dans un récit mouvementé, avec des descriptions à la limite de l'horreur, l'auteur dévoile sous sa plume des secrets, Dolly n'est que la partie visible de l'iceberg. Sommes nous capable d'entendre la vérité aussi glauque qu'elle soit. Nous ne sommes pas seuls. Pour ce qu'il a fait, il est menacé de mort. J'ai adoré la nouvelle, car ceci est une nouvelle, puissante. Etes vous prêts à écouter les révélations? Une nouvelle qui aurait eu le mérite d'être développé en roman de science fiction.

 

Ame

Ce roman aborde ici le sujet de la survivance de l'âme, nous entraînant, au fil des pages, dans une dimension inexplorée où vie et mort se fondent et se confondent.

Par le jeu de 4 personnalités qui sont reliées, à leur insu, par la loi des réincarnations, nous vivons leur évolution dans un univers où réalité et surnaturel s’entremêlent.

Franck et Hélène mènent une existence tranquille auprès de leur petit garçon jusqu'à ce terrible accident qui fera tout voler en éclats.

Charlie et Marylou vivent une histoire chaotique, mais trouveront la force de tout quitter pour réaliser leur chemin de vie.

Ces 4 vécus aux destins croisés nous interrogent sur les mystères de la vie, sur le libre arbitre, sur les choix d'évolution et enfin, sur notre devenir pour ce que nous appelons l'ultime voyage...

https://www.amazon.fr/%C3%82me-%C3%A9l%C3%A8ve-toi-Fanny-Taurand-ebook/dp/B08RMQMQXH

C'est une grande aventure que nous tisse l'auteure, sur le sujet de l'après, après la mort, ce qu'il y a, ses mystères. Les personnages évoluent séparément mais savent se rejoindre pour sceller leur destin. Une belle histoire où chacun à son chemin à vivre, son evolution, sa transcendance, nous donnant une leçon de vie aussi belle, celle entre autre du bien, du pardon... J'ai beaucoup aimé les personnages, pleuré avec eux, sourie avec eux. Une très belle histoire.

 

Capture 29Un journal feel good rempli d'humour et d'amour !"Mars 2020, fin des vacances scolaires. Alice, coach de vie, âgée de 35 ans se réjouit de renvoyer ses filles sur les bancs de l’école et du lycée. Elle vient de passer deux semaines catastrophiques à s’occuper de ses trois têtes blondes : des jumelles âgées de 5 ans et une adolescente de 16 ans. Son allégresse est de courte durée car le président de la République annonce la fermeture des écoles afin de diminuer la propagation et la contamination par le Corona virus.Alice passe par toutes les couleurs (le rouge essentiellement) mais décide de prendre le taureau par les cornes et d’assumer son rôle de maman qui déchire. Peu de temps après cette annonce canonique, l’épidémie gagnant du terrain et passant au stade 3, la grande famille est confinée ; et ce jusqu’à nouvel ordre.Comment rester une maman qui déchire quand on a à la maison des jumelles, réincarnation de « Junior Le Terrible » et une adolescente mal dans sa peau ?Comment rester une épouse qui déchire, quand on suspecte son mari d’aller voir ailleurs ?Comment devenir une maman et une épouse sexy, quand on a une passion pour les sucreries et qu’on est allergique au sport ?Alice décide alors de tout mettre en œuvre pour surmonter cette crise (et pas que sanitaire). Elle note, jour après jour dans son journal de bord, l’évolution de ses objectifs, ses coups de gueule, ses secrets inavouables, ses peines mais surtout ses moments de joie !Mot d'une chroniqueuse littéraire :« Alice est une femme drôle et pétillante qui fait des listes marrantes avec des objectifs à tenir, elle nous donne même des conseils de psychologie positive et des exercices. Je trouve que ce livre donne une belle image de la famille et de l'amour des siens 

https://www.amazon.fr/Journal-confinement-dune-maman-bout/dp/B088N67NSQ

L'auteure nous fait vibrer aux émotions de son personnage, Alice, en couple avec Micka et qui a trois filles, dont deux jumelles pleines de vies. Nous évoluons au rythme des événements et des coups de rage , de colère d'une mère qui se voit confinée. Les peurs aussi. J'ai aimé les notes d'humour du personnage qui se donne pleins d'objectifs à atteindre, ainsi fidèle à son métier de coach. Mais le quotidien n'est pas tout rose lorsqu'elle découvre les conversations tendancieuses de son mari avec une Hélène. Comment va-t-elle réagir? Elle le fait d'une manière surprenante et on se demande si le couple ne va pas se déchirer comme tant d'autres durant cette épidémie. On vit au fil des mots, on se prend les émotions en plein visage. Les personnages sont émouvants, surtout Alice qui a une sacré personnalité. C'est un quotidien qui nous ramène à des souvenirs que peut être beaucoup de personnes avec enfants ont du côtoyer durant cette période, l'effervescence, la peur, la colère. On passe par toutes les émotions possible car ce fut comme Alice, une période surement révélatrice, des jours où l'on se rend compte de ce qui est essentiel, nos priorités, l'amour des proches, leur éloignement, un quotidien bousculé par une vie confinée chez soi , à supporter plus que tout autre période ses proches pendant des semaines. J'ai beaucoup aimé ce livre, qui est , ma foi, bien optimiste.

SimPlement.pro

Ajouter un commentaire

Anti-spam